Pour la deuxième année, l’ASC a eu le plaisir de parrainer le séminaire sur la durabilité du North Atlantic Seafood Forum (NASF) à Bergen en Norvège, aux côtés du NASF, du Marine Stewardship Council (MSC) et de la Global Seafood Alliance (GSA). Le séminaire de cette année était un événement hybride avec des intervenants sur place et à distance, ainsi qu’un public en personne et en ligne, ce qui était bienvenu après la conférence de l’année dernière, entièrement en ligne en raison de la pandémie de COVID-19. 

Le thème général de cette année concernait l’accélération vers un secteur des produits de la mer plus responsable. Le séminaire était composé de deux sessions examinant des moyens concrets d’atteindre cet objectif : la première examinant le pouvoir des données et la seconde le marketing en ligne de produits de la mer durables.

Voici 10 informations clés du séminaire, par les différents invités : 

  • Elisabeth Haugsbø, Hub Ocean

Pour exploiter pleinement la valeur potentielle de toutes nos données et créer une économie de partage de données, nous devons prendre en considération ce qui incite l’industrie, les gouvernements et la science à échanger leurs données

  • Clarus Chu, WWF-UK

Les « plus grands dangers » des données peuvent être liés à deux aspects : les sorties de données ne sont jamais aussi bonnes que les données entrées au départ ; les défis de l’incompréhension publique des données et les biais humains en jeu dans l’analyse de ces données.

  • Mike Velings, Aqua-Spark

La collaboration pour le partage des données est essentielle. Le plus grand potentiel pourrait résider dans l’échange de données entre les organismes de certification et de notation, compte tenu de l’étendue des données qu’ils collectent, et les entreprises technologiques. Les jeunes entreprises sont plus disposées à échanger.

  • Paul Bulcock, Sustainable Fisheries Partnership

Le partage de données nécessite un investissement dans l’établissement de relations, la confiance et la clarté sur la manière dont les données seront utilisées et dans quel but. Les protocoles d’accord et les accords de non-divulgation constituent un fondement utile pour ces relations.

  • Cameron Moffat, Youngs

La normalisation des données est essentielle, et la législation doit suivre la demande de données, ce qu’elle ne parvient pas à faire actuellement.

  • Marc Heimeier, Decode

Pour motiver un client à acheter votre produit, les spécialistes du marketing doivent activer le système de « récompense » dans le cerveau. Plus une marque chevauche et partage les objectifs du consommateur, plus l’activation de la récompense du cerveau est élevée.

  • Andreas Thorud, Norwegian Seafood Council

Les plateformes de commerce électronique sont plus influentes que les réseaux sociaux pour les consommateurs chinois lorsqu’ils recherchent des produits de la mer. Plus de la moitié des consommateurs achètent en ligne des produits de la mer importés.

  • Feng Yu, JD

Les produits de la mer sont l’une des catégories en plus forte croissance de JD, l’une des principales sociétés de commerce électronique en Chine; et les consommateurs chinois qui achètent en ligne ont des attentes de plus en plus élevées concernant la qualité et la durabilité des produits qu’ils achètent.

  • Jennifer Bushman, Kvaroy Arctic

Chaque processus du parcours d’un produit doit se reconnecter à la marque et à l’histoire que vous essayez de raconter; si vous pouvez faire cela correctement, tout cela transparaîtra dans les ventes.

  • Julius Palm, followfood

Toute mission écologique doit faire preuve de transparence, que vous soyez une ONG ou un commerce. La transparence est également essentielle pour aider les consommateurs à comprendre pourquoi cela vaut la peine de payer plus pour une production durable.

Publié le
mercredi, 06 juillet 2022
×
×
×
Confidental Infomation