En aout 2019, le plus grand producteur chinois d’ormeaux devient le premier à obtenir la certification en vertu de la norme Ormeaux de l’ASC. Servant d’exemple à d’autres producteurs, la certification de Fujian China-Singapore Evervest Co., Ltd (FCSE) est le levier d’une transition en faveur d’une aquaculture plus responsable en Chine.

La ferme est située dans la ville-district de Lianjiang, province de Fujian, dans les eaux entourant l’ile de Datan dans la mer de Chine orientale. Ces eaux offrent plusieurs avantages naturels, dont une salinité modérée et une haute teneur en oxygène dissous, permettant une culture efficace d’ormeaux japonais.

Selon le président de FCSE, Wu Yongshou, l’obtention de la certification ASC a été capitale pour améliorer l’impact environnemental de la ferme et pour conquérir les segments supérieurs du marché. 

Reconnaissance internationale

« Actuellement, l’alimentation d’ormeaux d’élevage en Chine se compose principalement de varech. Cette consommation représente plus du tiers de la production nationale. Le besoin en eau propre et l’utilisation d’algues font de l’élevage d’ormeaux un véritable porte-étendard de l’élevage propre et durable en Chine », déclare-t-il.

« La certification ASC, qui est le référentiel le plus largement reconnu dans le monde en matière de bonnes pratiques et de performances, a permis une reconnaissance internationale de notre élevage responsable. » 

Un système de traçabilité pour les aliments aquacoles

Parmi les changements induits par la certification figure le remplacement des radeaux flottants en polystyrène par des alternatives moins polluantes, plus robustes et résistant davantage aux vagues. Une gestion plus efficace des rejets dans l’océan par les embarcations de la ferme a également été mise en place. Autre mesure importante, une équipe de FCSE s’est associée à la Shanghai Ocean University pour élaborer un système de traçabilité servant à suivre les variations de qualité au sein des aliments aquacoles, de l’environnement marin et de l’eau. Les salariés, quant à eux, bénéficient d’une meilleure protection sociale.

« Nous nous sommes attachés à améliorer l’environnement de travail de nos salariés, à augmenter leur sécurité et à être attentifs à leur santé et à leurs droits. La construction de nouveaux appartements, de toilettes et de douches sur l’ile de Datan a permis d’améliorer les conditions d’hébergement et leur niveau de vie », explique Wu Yongshou. 

Nouvelles infrastructures pour les salariés

L’amélioration des conditions sociales n’a pas échappé à Dong Xiankun, qui travaille pour la ferme depuis mars 2016. Selon lui, même des changements mineurs, comme le placement de parasols et la mise à disposition d’une trousse de premiers secours sur les ensembles de radeaux, ont apporté une différence notable.

« Grâce aux nouveaux dortoirs et aux nouvelles installations sanitaires sur l’ile de Datan, proche des infrastructures et des radeaux d’ormeaux de la ferme, les salariés peuvent se reposer pendant la production. Avec les kits de premiers secours et de médicaments présents sur les radeaux de la ferme, nous pouvons intervenir rapidement en cas de blessures bénignes », explique-t-il.

Malgré l’obtention de la certification, Wu Yongshou ambitionne d’autres améliorations, comme la mise en place de technologies permettant de réduire le travail manuel et d’augmenter la sécurité, tout en continuant à réduire la pollution plastique.

« L’élevage traditionnel est très intensif et les conditions de travail difficiles. La certification et les exigences ASC peuvent améliorer la production et l’environnement quotidien des salariés pour qu’ils puissent travailler décemment et profiter de salaires réguliers et équitables », conclut Wu Yongshou.

×
×
Confidental Infomation