Qu’est-ce qu’une mangrove ?

L’appellation mangrove ne définit pas une seule espèce mais plusieurs arbres et arbustes qui poussent sur les côtes, dans les climats tropicaux et subtropicaux. L’enchevêtrement de leurs racines, à la fois dans l’eau et au-dessus de l‘eau, abrite une faune et une flore particulièrement abondante.

Les forêts de mangroves sont parmi les écosystèmes les plus productifs de la planète. Elles protègent les côtes de l’érosion, offrent une source de nourriture grâce aux espèces qu’elles abritent et sont également un puit de carbone indispensable pour limiter le réchauffement climatique.

Où poussent les mangroves ?

Les mangroves sont des plantes halophytes, ce qui signifie qu’elles sont tolérantes au sel et peuvent pousser dans des eaux à forte salinité. Seulement 2% des plantes dans le monde sont halophytes.

Elles se développent particulièrement bien dans les milieux saumâtres, dans lesquels l’eau douce et l’eau salée se mélangent, et lorsque les sédiments sont riches en boue et en vase. Les mangroves peuvent également se développer dans les milieux où, à cause de l’évaporation, la concentration en sel est plus importante.

Il y a des mangroves dans les régions équatoriales et la population la plus importante de mangroves est située en Indonésie, où elles couvrent environ 23 000 kilomètres carré. Avec le réchauffement climatique on trouve désormais des mangroves de plus en plus loin de l’équateur.

 

Tigre dans une forêt de mangrove
Les forêts de mangroves du Sundarban abritent des tigres majestueux qui sont aujourd’hui menacés d’extinction.

Pourquoi les mangroves sont si importantes ?

Les mangroves peuvent absorber jusqu’à quatre fois plus de carbone dans leurs racines que les forêts tropicales primaires, d’après une étude parue en 2011 dans Nature Geoscience. Cela fait d’elles des atouts incontournables pour combattre le changement climatique.

L’habitat sous-marin créé par les racines des mangroves est une zone d’alevinage essentielle pour des milliers d’espèces marines, dont beaucoup risquent l’extinction. Parmi ces espèces on trouve des algues, des éponges, des requins, des poissons, des reptiles et des crustacés comme les crabes ou les crevettes, et des mollusques. Des scientifiques ont estimés que 80% des poissons dans le monde sont liés directement ou indirectement à la mangrove.

Beaucoup d’espèces d’oiseaux, locaux ou migrateurs, utilisent les forêts de mangroves comme réserve de nourriture ou pour y installer leurs nids. Parmi la faune terrestre, de nombreux grands animaux comptent aussi sur l’écosystème qu’abritent les forêts pour trouver leurs proies. Il y a, par exemple, des tigres qui vivent et chassent dans la forêt de mangroves de Sundaban, en Inde.

Les racines forment un enchevêtrement serré qui emprisonne les sédiments, les métaux lourds et d’autres polluants. Cela évite qu’ils se déversent dans les océans et permet d’améliorer la qualité de l’eau. Cela protège aussi les coraux ou les herbiers autour des forêts en les empêchant d’être recouverts par les sédiments. Les mangroves créent également une barrière naturelle contre l’érosion des côtes et les risques d’inondation en dispersant l’énergie des vagues.

Racines de mangroves
Les racines de mangroves forment un drôle de tableau mais jouent un rôle vital pour les écosystèmes. Image credit: NPR

Les mangroves sont aussi importantes pour les hommes que pour les animaux : de nombreux pêcheurs ou agriculteurs dépendent de l’environnement naturel créé par les mangroves pour leur subsistance et utilisent directement les mangroves comme matériaux de construction, comme combustibles ou comme ingrédients dans leurs médicaments.

Pourquoi faut-il protéger les mangroves ?

Les mangroves représentent moins de 0.4% des forêts mondiales, mais elles disparaissent trois à cinq fois plus vite que d’autres forêts, comme l’Amazonie.

Les mangroves sont menacées par le développement rapide des côtes pour le tourisme, pour l’habitat, pour l’élevage de crevettes ou pour l’exploitation forestière. Elles sont également menacées indirectement par l’utilisation de pesticides, d’herbicides et d’autres produits chimiques qui se déversent dans les fleuves et polluent les forêts sur les côtes.

Quel est le rôle de l’ASC ?

On trouve des mangroves dans la plupart des endroits propices à l’élevage de crevettes, et pour éviter que cette dernière ne menace les premières, le référentiel Crevette de l’ASC inclut des critères qui interdisent la déforestation de mangroves et, dans certains cas, implique la restauration de forêts détruites avant la convention de Ramsar de 1999.  De manière plus général, les fermes certifiées ASC doivent s’assurer que l’impact de l’élevage autour de la ferme est minimisé, ce qui passe notamment par une gestion adaptée des déchets plastiques et de la qualité de l’eau.

Les employés de la ferme doivent être formés à porter une attention particulière à la protection de l’environnement et aux risques potentiels liés à la ferme. Cela leur permet aussi de prendre conscience que la protection des mangroves va dans leur intérêt puisqu’une forêt en bonne santé permet également aux crevettes d’être en meilleure santé et donc à leurs produits d’être de meilleure qualité.

Les fermes de crevettes certifiés ASC sont situées au Vietnam, en Equateur, en Indonésie, au Honduras, au Guatemala, au Venezuela, en Thailande, au Mexique et en Inde (2021), et l’ASC porte donc un intérêt tout particulier à la santé des mangroves situées dans ces pays.

L’ASC étend son influence au-delà des fermes aquacole avec un projet qui propose aux communautés locales en Equateur une incitation économique pour prendre soin des forêts de mangroves. Le projet a été créé en collaboration avec l’ONG Conservation International et propose d’éduquer et de financer ces communautés afin de contrecarrer les nécessités économiques qui entraînent la plupart des projets liés à la déforestation des mangroves.

×
×
Confidental Infomation