Commençons par des excuses. Nous allons en effet revenir sur 2020, une année que beaucoup préféreraient oublier pour se tourner vers un avenir plus prometteur.

C’est un sentiment parfaitement compréhensible et nous ne voulons donc absolument pas nous épancher sur «ce-que-vous-savez». Par contre, nous tenons à revenir sur ce que nous et nos partenaires avons réussi à réaliser, malgré des changements inattendus qui ont chamboulé les projets de chacun.

Sans céder à l’autocongratulation, nous – en tant qu’ASC – privilégions la transparence et voulons montrer nos actes et les raisons de nos actes à nos parties prenantes et au public. Nous pensons que c’est la meilleure façon de conserver la confiance que le public et les éleveurs aquacoles accordent à la certification, qui à son tour offre la meilleure manière de renforcer les normes du secteur. Nous sommes également convaincus de l’importance de l’apprentissage par l’expérience et de l’utilisation de cet apprentissage pour continuer à améliorer nos performances.

Heureusement, 2020 nous a réservé son lot habituel d’évènements, nous confirmant que la passion pour des produits de la mer responsables est plus forte que jamais. Depuis plusieurs années, nous organisons des Semaines dédiées aux produits de la mer responsables dans plusieurs pays, notamment en France, en Belgique, aux Pays-Bas, dans les pays germanophones, au Japon et en Australie. Ces semaines, réparties sur toute l’année, représentent toujours une énorme charge de travail pour nos équipes événementielles! En 2020, bien sûr, ces manifestations ont reçu une dimension plus virtuelle, avec des recettes en ligne, des vidéos et des concours. L’événement le plus marquant s’est probablement tenu en mars en Australie, où une chanson a été composée en exclusivité par Jacco Steendam et magnifiquement interprétée par le chœur des élèves de seconde de l’école primaire catholique Our Lady of Fatimah (Nouvelle-Galles du Sud).

Revenons au mois de janvier de l’année passée (vous vous en souvenez?), quand nous avons publié notre grand sondage mondial, la plus grande enquête que nous avons jamais organisée parmi les consommateurs. Des milliers de consommateurs de produits de la mer de sept pays en Europe, Asie et Amérique du Nord ont répondu à nos questions sur leurs opinions et habitudes en matière de produits de la mer responsables. Les résultats étaient éloquents: deux tiers des consommateurs dans le monde appellent à un changement «radical» ou «significatif» pour nourrir la population mondiale croissante.

Cette enquête nous rappelle qu’il existe d’autres grands défis à long terme méritant l’attention du monde entier, une fois la crise actuelle surmontée. Élément encourageant, les consommateurs émettent clairement leur souhait d’apporter leur contribution: environ deux tiers des consommateurs souhaitent faire leurs propres choix alimentaires pour lutter contre le changement climatique et plus de 70 % estiment que les promesses de durabilité doivent être attestées par des sources indépendantes. 

Vous le savez, nous aimons être transparents et utiliser notre expérience pour améliorer nos performances. Notre premier rapport de suivi et d’évaluation (Monitoring & Evaluation, M&E), publié en août, a parfaitement résumé cette démarche. Le rapport M&E a utilisé des milliers de valeurs provenant de plusieurs centaines de fermes certifiées pour analyser les performances et leurs grandes tendances. Sans l’exigence de l’ASC aux fermes de rendre publiques toutes les données de leurs audits, ce rapport n’aurait pu voir le jour.

Les conclusions et les études de cas du rapport révèlent que les élevages de crevettes ASC ont amélioré de 50 % leur conformité continue aux exigences de performances environnementales entre 2014 et 2018.

La transparence prônée par l’ASC se décline également à travers son désir d’impliquer les parties prenantes et le public dans les décisions clés et les évaluations, justifiant ainsi un changement majeur apporté au programme ASC entré en vigueur en décembre. Éléments essentiels de tout programme de certification mondiale crédible, les demandes de dérogation offrent les outils nécessaires pour adapter un référentiel mondial à des conditions locales spécifiques sans compromettre la rigueur des exigences. Le nouveau processus de demande de dérogation de l’ASC donne aux parties prenantes – populations locales et ONG – une voix dans les décisions relatives à des demandes de dérogation à des référentiels ASC. Désormais, les parties prenantes, y compris les populations locales, sont directement invitées à donner leur opinion sur d’éventuelles dérogations demandées par une ferme.

Le processus de consultation n’est pas étranger à l’ASC, tous les nouveaux référentiels et évaluations faisant l’objet d’au moins un cycle de consultation publique. L’année dernière, la consultation a porté sur une évaluation du référentiel crevette et de nouvelles exigences ont été formulées pour le nombre, peu élevé mais croissant, d’élevages à terre utilisant des systèmes aquacoles à recirculation (Recirculating Aquaculture Systems, RAS).

Vous avez raté l’occasion de donner votre avis lors de la dernière consultation? Pas de souci, la nouvelle année s’annonce très chargée pour l’ASC et nous ne manquerons pas de solliciter vos retours! Notre équipe Standards & Sciences (référentiels & science) a enregistré d’énormes progrès dans son projet de développement d’harmonisation des référentiels, applicable à toutes les espèces ASC et offrant aux fermes aquacoles une approche plus efficace et cohérente pour répondre aux strictes exigences ASC. La tâche a été rude, mais les critères environnementaux développés dans le cadre de ce référentiel harmonisé feront enfin l’objet, cette année, d’une consultation publique.

Cette initiative, parmi tant d’autres prévues par l’ASC pour 2021, résume parfaitement notre objectif: évaluer et améliorer constamment nos référentiels et leur application et impliquer nos parties prenantes et le public dans leur mise en œuvre. De nombreux autres projets sont en cours d’élaboration… mais nous ne voulons pas ruiner la surprise!

Pour finir, que pouvons-nous dire au sujet des fermes certifiées? Avec les restrictions de voyage en vigueur dans le monde, l’impact sur les audits est évident. Nous avons donc donné un peu de flexibilité à nos lignes directrices en matière d’audits, par exemple en autorisant l’exécution à distance de certains éléments de l’audit, sans compromettre la rigueur des référentiels. Nous apprécions grandement l’énorme travail mené par les fermes et les auditeurs pour relever les défis de 2020. Grâce à eux, nous comptions 200 fermes certifiées ASC de plus en fin d’année. Le choix de produits de la mer responsables proposé aux consommateurs s’est également élargi: l’offre a augmenté de 7000 nouveaux produits certifiés, portant le total à plus de 28 000 produits dans 90 pays.

L’annonce de ces chiffres est une excellente façon de clôturer l’année, car la mission de l’ASC – améliorer l’aquaculture – ne peut aboutir que si le consommateur privilégie le logo ASC sur les produits de la mer et récompense ainsi les éleveurs responsables. En 2021, nous allons continuer à aider le consommateur à trouver le logo et à renforcer le climat de confiance entre acheteurs, détaillants, transformateurs et producteurs. 2020 a été l’année de tous les défis et 2021 ne devrait pas être en reste, mais si nous travaillons tous ensemble, nous serons plus que jamais en mesure d’affronter ces défis la tête haute.

Publié le
vendredi, 29 janvier 2021
×
×
Confidental Infomation