Une nouvelle procédure va permettre à toute partie prenante (des auditeurs aux ONG) de demander facilement des précisions sur les référentiels ASC et les documents connexes.

La procédure pour les questions d’interprétation (également appelées Q&A) appliquera une approche cohérente à la manière dont l’ASC traite ces demandes, rendant le processus plus transparent et plus accessible.

Étant donné la nature détaillée et technique des référentiels de l’ASC, il peut parfois être nécessaire de clarifier ou d’interpréter la formulation ou l’intention d’une partie d’un référentiel. Et c’est là qu’interviennent les Q&A, car toute partie prenante peut demander une interprétation.

Si les parties prenantes peuvent déjà soumettre des Q&A depuis un certain temps, la nouvelle procédure leur indique exactement comment et quand l’ASC leur répondra, leur assure que toutes les questions seront traitées de manière cohérente et améliore l’efficacité du processus.

La procédure de Q&A peut avoir un impact réel sur l’avenir du programme de l’ASC, conformément à l’engagement de l’ASC en faveur de la collaboration avec les parties prenantes. Tous les Q&A sont pris en compte lors de l’examen ou de la révision d’un référentiel.

La nouvelle procédure ne concerne pas seulement les référentiels fermes de l’ASC, mais aussi les conditions énoncées dans le « Certification and Accreditation Requirements », le document utilisé par les auditeurs lorsqu’ils appliquent les référentiels de l’ASC. Là encore, ce processus améliore la cohérence et l’efficacité et garantit que toutes les parties prenantes bénéficient de la même expérience.

Comme toutes les questions et réponses sont publiées en ligne, chaque Q&A ayant reçu une réponse fournit des informations transparentes aux parties prenantes qui se poseront la même question à l’avenir. Afin d’en améliorer l’accessibilité, ces documents sont publiés sur la plateforme Variance Request & Interpretation, qui est facilement consultable.

Renée Hamel, responsable du soutien technique et opérationnel de l’ASC, a déclaré : « À l’ASC, nous cherchons en permanence à améliorer la façon dont nous collaborons avec nos partenaires. Il ne suffit pas de permettre aux parties prenantes de poser des questions ou de fournir un retour d’information – le processus doit être accessible, transparent et utile. »

« Nous n’autorisons pas seulement les questions ou les commentaires, nous les encourageons et nous y portons un véritable intérêt. Chaque question qui nous est posée nous aide à élaborer nos futurs référentiels, et les réponses peuvent aider à clarifier certains points pour d’autres personnes qui se posent des questions similaires ».

La procédure a maintenant été publiée sur la plateforme Variance Request & Interpretation sur le site web de l’ASC, et sera effective à partir du 15 décembre 2021.

Publié le
mercredi, 17 novembre 2021
×
×
Confidental Infomation