Avec le premier rapport annuel « Transformer l’aquaculture », l’Aquaculture Stewardship Council (ASC) fait le bilan de l’année 2021 et réfléchit aux dix années passées depuis que la première ferme aquacole a obtenu la certification ASC. 

En 2021, les efforts de l’ASC ont permis une croissance continue du programme avec des activités dédiées à l’amélioration de l’accessibilité à la certification ASC, au maintien de la présence sur les marchés existants et à l’expansion vers de nouveaux marchés, et à la mise entre les mains des consommateurs de plus de 20 000 produits labellisés ASC.

« Nous sommes fiers de publier le premier rapport annuel qui célèbre non seulement la reconnaissance croissante de l’aquaculture responsable dans le monde, mais réaffirme également notre engagement pour continuer à l’améliorer », a déclaré Chris Ninnes, PDG de l’ASC. 

« L’année 2021 a été un défi, et nous avons dû innover pour continuer à promouvoir notre programme et les produits labellisés ASC. Nous avons trouvé de nouvelles façons d’atteindre notre public, d’améliorer nos systèmes et d’investir dans notre organisation.»

« Grâce au premier rapport annuel de l’ASC, nous espérons donner une image claire de la croissance et du développement de l’ASC au fil des ans, ainsi que d’évaluer nos impacts et nos contributions vers une aquaculture responsable », a déclaré Jill Swasey, responsable des impacts à l’ASC.

Conduire les améliorations de la ferme aquacole à l’assiette

L’ASC applique actuellement 11 référentiels d’élevage aquacole spécifiques aux espèces et un référentiel conjoint ASC-MSC pour les algues. Ils sont applicables à l’échelle mondiale, partout où les poissons et les algues concernés sont élevés. Il existe environ 2000 fermes aquacoles certifiées couvrant 49 espèces.

En 2021, l’ASC a connu une croissance de 20 % du nombre de fermes aquacoles certifiées par rapport à l’année précédente, augmentant à plus de 2,5 millions de tonnes la production mondiale de produits de la mer qui répondent aux exigences de responsabilité sociale et de durabilité environnementale des référentiels ASC. La même année, les fermes aquacoles certifiées ASC ont dû apporter 2 780 améliorations à leurs pratiques pour se conformer aux 11 référentiels. Ces améliorations concernaient l’impact environnemental (1 800), la responsabilité sociale (893) et la conformité légale (87). 

Dans la perspective des développements futurs, le référentiel Aliment d’ASC, publié récemment, traitera des impacts en amont des fermes aquacoles. Il apporte des exigences de durabilité aux usines d’alimentation animale qui fabriquent des aliments aquacoles, ainsi qu’aux fournisseurs d’ingrédients et aux producteurs de matières premières. 

La demande en produits de la mer obtenus de manière responsable augmente

À la fin de l’année, la disponibilité des produits certifiés ASC a augmenté de 10 % par rapport à l’année précédente, apportant plus de 20 000 produits labellisés ASC aux consommateurs, avec plus de 275 000 tonnes vendues. Les marchés mondiaux de distribution ont continué de manifester une forte préférence pour le saumon et la crevette, qui représentent 70 % du poids des produits labellisés ASC. De plus, la demande augmente pour d’autres espèces régionales importantes, telles que la truite, le bar et la dorade. L’adoption des produits portant le label ASC a été forte sur les marchés d’Europe du Sud et une attention stratégique accrue a été accordée à l’introduction d’espèces clés sur les marchés américains et britanniques.

Sensibilisation accrue grâce à une communication et à une narration efficaces

En 2021, ASC a organisé des événements, des concours, des promotions et des séances de dégustation, en menant des campagnes pédagogiques pour engager les consommateurs, en collaboration avec plus de 230 partenaires commerciaux et non commerciaux. Nos partenaires sont des distributeurs, des fournisseurs, des poissonniers, des grandes marques, des restaurants et des chaînes alimentaires, des ONG, des zoos, des aquariums et des musées.

« La collaboration avec ASC au cours des dernières années a été un processus utile et instructif pour explorer comment nous pouvons soutenir mutuellement une aquaculture responsable, et en particulier les améliorations de l’aquaculture », a déclaré Dave Martin, directeur de programme chez Sustainable Fisheries Partnership, une organisation à but non lucratif qui vise à reconstituer les stocks halieutiques épuisés et à réduire les impacts environnementaux et sociaux de la pêche et de la production aquacole.

Cultiver la confiance grâce au Program Assurance 

En 2021, 67 évaluations des performances des organismes d’évaluation de la conformité (OEC) ont été menées couvrant 92 % des domaines cibles définis et permettant de traiter les incidents. Le nombre des OEC dans le programme ASC est passé à 14, ce qui représente 184 auditeurs qualifiés dans le monde pour évaluer les fermes aquacoles par rapport aux exigences environnementales et sociales strictes de l’ASC.

Comme le souligne le rapport SOFIA 2022 de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, avec la demande croissante de produits de la mer, sa chaîne d’approvisionnement de grande valeur et complexe, le risque de fraude est bien réel. Les services d’assurance développés par ASC visent à lutter contre ces risques grâce à l’utilisation de technologies innovantes. Par exemple, la Trace Element Fingerprinting (TEF) permet la traçabilité des produits jusqu’aux fermes aquacoles sources en évaluant les produits par rapport à une base de données d’échantillons connus.

Amélioration par le retour d’informations 

En 2021, l’ASC a mené des consultations publiques sur quatre améliorations clés du programme : le référentiel Fermes de l’ASC, le module de la chaîne de traçabilité, le bien-être des poissons et les exigences de certification des aliments. Les consultations ont atteint les principaux objectifs de participation de la représentation des parties prenantes, et nous visons à améliorer davantage la participation des producteurs de toutes les espèces disponibles à la certification ASC. Plus de 300 parties prenantes (organisations et individus) dans 35 pays ont fait part de leurs commentaires dans le cadre des consultations de l’ASC.

Une progression continue

« Nous sommes enthousiastes de voir les améliorations du programme, son développement et la sensibilisation croissante des citoyens et nous sommes impatients de montrer ces progrès dans les années à venir », a conclu Chris Ninnes.

 

Publié le
mardi, 15 novembre 2022
×
×
×
Confidental Infomation