L’impact de la filière pénéicole (l’élevage de crevette) sur les écosystèmes locaux a été largement médiatisé, et en particulier le déboisement des mangroves. Mais il n’y a pas que l’environnement qui soit touché. Une mauvaise gestion des fermes pénéicoles peut avoir des effets nuisibles sur les communautés locales.

Les fermes pénéicoles certifiées ASC doivent aborder ces défis de front:

  • Biodiversité

Les fermes pénéicoles certifiées ASC réduisent de différentes façons leur impact sur l’écosystème environnant, notamment en restaurant partiellement les mangroves perdues, en élaborant et en mettant en œuvre une étude d’impact sur l’environnement axée sur la biodiversité et en veillant à ne pas s’implanter dans des habitats critiques. Étant donné que l’activité pénéicole se développe souvent le long des zones côtières, une barrière côtière permanente doit être mise en place entre les fermes et le littoral.

  • Alimentation

Selon la certification ASC, les fermes pénéicoles doivent réduire l’utilisation de poisson sauvage lors du nourrissage, dans le respect de limites strictes. De plus, le référentiel exige des fermes qu’elles garantissent une traçabilité parfaite de façon à pouvoir remonter à une source gérée de façon responsable et de préférence certifiée, tant pour le poisson sauvage que pour l’huile de palme, le soja et tout autre ingrédient inclut dans l’alimentation des crevettes.

  • Pollution

Les fermes pénéicoles certifiées ASC sont tenues de mesurer, à intervalles réguliers, divers paramètres relatifs à la qualité de l’eau (niveaux d’oxygène, de phosphore, d’azote, etc.) et de rester dans les limites fixées. Les systèmes de retraitement des eaux usées doivent se conformer à des exigences strictes. Le déversement de boues est interdit.

  • Maladies

Les fermes pénéicoles certifiées ASC doivent se soumettre à des exigences rigoureuses afin de réduire l’apparition d’épidémies. Un plan de gestion de la santé des crevettes doit être élaboré et mis en œuvre dans la ferme. Ce plan détaille les étapes de gestion de la biosécurité, y compris l’utilisation de larves de crevettes exemptes d’organismes pathogènes pour le peuplement des bassins. De plus, il est interdit d’utiliser des médicaments avant qu’une maladie ne soit diagnostiquée (prophylaxie). Les crevettes certifiées ASC ne peuvent être traitées avec des antibiotiques ou nourries avec des aliments contenant des médicaments. Les aquaculteurs doivent gérer les fermes de façon à préserver un taux de survie élevé des crevettes.

Si les producteurs sont dans l’obligation d’utiliser des antibiotiques pour des questions critiques de santé animale ou de bien-être des crevettes, la certification ASC permet l’utilisation de certains antibiotiques en petite quantité et de manière contrôlée. La ferme gardera sa certification, mais les crevettes qui auront été traitées avec des antibiotiques ne pourront pas être vendus avec le label ASC. Si l’ASC est mis au courant que certains produits labellisés ASC ont été testé de manière positive à la présence d’antibiotique, une enquête sera ouverte pour déterminer l’origine des antibiotiques. S’il est prouvé que la ferme n’a pas respecté la licence d’utilisation du label en apposant le label sur des crevettes traitées aux antibiotiques, la certification pourra lui être retirée.

Des antibiotiques peuvent également se trouver sous forme résiduelle dans les systèmes d’approvisionnement en eau, si ces antibiotiques ont été utilisés en amont par la ferme. Dans ce cas, des niveaux très faibles peuvent être retrouvés dans les crevettes même si celles-ci n’ont pas été traitées aux antibiotiques. Si des crevette labellisés ASC contiennent des traces d’antibiotique de ce type, elles doivent présenter des niveaux inférieurs à la régulation du pays importateur.

  • Aspects sociaux

La certification de l’ASC impose des règles strictes basées sur les principes fondamentaux de l’Organisation internationale du Travail (OIT), lesquels interdisent le recours au travail des enfants ou à toute forme de travail forcé. Toutes les fermes certifiées par l’ASC constituent des environnements de travail surs et équitables où les employés perçoivent un salaire décent et bénéficient d’une règlementation du temps de travail. Les fermes certifiées doivent également consulter les communautés locales et collaborer avec elles pour leur garantir l’accès aux ressources vitales et gérer correctement les plaintes ou les conflits.

×
×
Confidental Infomation