Un certain nombre de problèmes sont associés à l’élevage du Pangasius. En particulier des inquiétudes liées à la pollution du fleuve Mékong et la qualité de l’eau ainsi que  les risques de maladies et l’utilisation excessive d’antibiotiques.

La certification ASC impose aux éleveurs de suivre des règles strictes afin d’assurer la production d’aliments sains tout en minimisant les impacts environnementaux et sociaux négatifs associés à l’aquaculture du Pangasius.

  • Biodiversité

Les élevages de Pangasius certifiés ASC minimisent leurs impacts sur les écosystèmes locaux de diverses manières. Ils peuvent uniquement être implantés dans des zones où l’aquaculture est autorisée et doivent démontrer qu’ils n’impactent pas les espèces sauvages menacées. La dispersion des poissons dans l’environnement  doit être limitée au maximum et des dispositifs de piégeage doivent être prévus de manière à capturer les poissons qui se sont échappés. Étant donné que les élevages de Pangasius utilisent souvent l’eau de leur environnement, des limitations sont fixées en ce qui concerne la quantité d’eau qui peut être allouée à l’élevage.

  • Alimentation

La certification ASC exige que les élevages de Pangasius se soumettent à des critères stricts pour l’usage de poisson sauvage dans la nourriture.. De plus, la norme impose aux éleveurs d’assurer la traçabilité complète de la nourriture jusqu’à une source provenant de producteurs pratiquant une gestion responsable, de préférence certifiés, pour les ingrédients à base de poisson sauvage. 

  • Pollution

Les élevages de Pangasius certifiés ASC sont tenus de mesurer divers paramètres de l’eau (niveaux d’azote, de phosphore, d’oxygène, etc.) à intervalles réguliers et de les maintenir dans des limites définies. Les systèmes de traitement des eaux usées et boues d’épuration sont soumis à des exigences strictes avant que le déchargement soit autorisé.

  • Maladies

Les élevages de Pangasius certifiés ASC sont tenus de se soumettre à des exigences rigoureuses afin de réduire l’apparition d’épidémies . Un plan de gestion de la santé du poisson doit être développé sous la supervision d’un vétérinaire et mis en œuvre. Ce plan détaille les procédures pour la gestion de la biosécurité. En outre, l’usage de médicaments avant qu’une maladie ne soit diagnostiquée (usage prophylactique) et l’utilisation de facteurs de croissance médicamenteux sont interdits. Les producteurs ne peuvent utiliser que des médicaments approuvés, aucun antibiotique critique pour la santé humaine n’est autorisé, et tous les traitements (y compris dans les couveuses) doivent être signalés. La mortalité doit être contrôlée rigoureusement. 

  • Aspects sociaux

La certification ASC impose des exigences strictes basées sur les principes fondamentaux de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Ceux-ci incluent l’interdiction du travail des enfants et de toute forme de travail forcé. Tous les élevages certifiés ASC offrent un environnement de travail sûr et équitable où les employés reçoivent un salaire décent et ont des horaires de travail réglementaires. De plus, les producteurs certifiés établissent des contacts directs avec les communautés locales pour résoudre les conflits et traiter les plaintes, et ils recrutent leur main-d’œuvre localement plutôt que de recourir à des travailleurs migrants. 

×
×
Confidental Infomation